Image

En mai, fais ce qu’il te plait

Aujourd’hui, en date du 30 avril 2019, il est question du mois de mai à notre porte et des dictons pour parler de la météo.

Saviez-vous que chaque mois a son dicton? Au mois d’avril, pour que je m’habille chaudement et que je ne prenne pas froid, ma grand-mère me disait toujours : «En avril, ne te découvre pas d’un fil. En mai, fais ce qu’il te plait». Cela signifie que dès demain, le premier mai, il devrait faire assez chaud pour que nous puissions porter ce que nous souhaitons.

Vous avez des doutes? Moi aussi puisque les prévisions pour demain sont de 5°C à Montréal, 9°C à Québec, 4°C à Gatineau et 7°C à Sherbrooke. Au Québec, il faut donc parfois se couvrir en mai.  Pour juin, espérons du beau temps, car selon le dicton, le contraire est mauvais signe pour le reste de l’année : « Juin froid et pluvieux, tout l’an sera grincheux».

Si vous voulez connaitre les autres dictons de la météo, faites une recherche et écrivez le dicton du mois de votre choix en commentaire.

Bon mois de mai chers abonnés!

Ps. Vous avez remarqué les rimes?

 

Publicités
Image

Une leçon et quelques flocons

L’article de cette semaine a pour sujet la belle neige qui se dépose depuis ce matin sur la rue St-Joseph et l’ensemble de la région. C’est un bon thème pour une leçon de vocabulaire.

Bien que l’hiver ne commence officiellement qu’au solstice, le 21 décembre, les Québécois se sentent déjà en hiver avec l’arrivée des premiers flocons. Vous pouvez voir sur la photo de la rue St-Joseph ci-dessus qu’il y a déjà une petite accumulation de neige au sol. Au Québec, cette accumulation est généralement mesurée en centimètres (cm), contrairement à la pluie qui est généralement mesurée en millimètres.

Les météorologistes prévoient seulement quelques flocons de neige pour ce soir (moins d’un centimètre), mais parfois les Québécois reçoivent un avertissement de bourrasques de neige ou de tempête de neige. Le terme utilisé dépend de la quantité de neige attendue et d’autres phénomènes météorologiques comme le vent. En général, les motoneigistes attendent la première bordée de neige avec impatience parce qu’une importante chute de neige est nécessaire pour faire de la motoneige.

Le type de neige peut aussi faire une différence pendant les activités hivernales ou les déplacements. Par exemple, une neige collante (humide, mouillée) est nécessaire pour faire un bonhomme de neige, alors que les skieurs vont préférer la poudreuse. Toutefois, la poudrerie nuit à la visibilité lorsqu’on se déplace en voiture. Si vous vous déplacez à pied quand il y a de la neige fondante, il est nécessaire de porter des bottes imperméables.

Pour vérifier votre maitrise du vocabulaire en gras, faites le jeu-questionnaire suivant!