Image

Une leçon et quelques flocons

L’article de cette semaine a pour sujet la belle neige qui se dépose depuis ce matin sur la rue St-Joseph et l’ensemble de la région. C’est un bon thème pour une leçon de vocabulaire.

Bien que l’hiver ne commence officiellement qu’au solstice, le 21 décembre, les Québécois se sentent déjà en hiver avec l’arrivée des premiers flocons. Vous pouvez voir sur la photo de la rue St-Joseph ci-dessus qu’il y a déjà une petite accumulation de neige au sol. Au Québec, cette accumulation est généralement mesurée en centimètres (cm), contrairement à la pluie qui est généralement mesurée en millimètres.

Les météorologistes prévoient seulement quelques flocons de neige pour ce soir (moins d’un centimètre), mais parfois les Québécois reçoivent un avertissement de bourrasques de neige ou de tempête de neige. Le terme utilisé dépend de la quantité de neige attendue et d’autres phénomènes météorologiques comme le vent. En général, les motoneigistes attendent la première bordée de neige avec impatience parce qu’une importante chute de neige est nécessaire pour faire de la motoneige.

Le type de neige peut aussi faire une différence pendant les activités hivernales ou les déplacements. Par exemple, une neige collante (humide, mouillée) est nécessaire pour faire un bonhomme de neige, alors que les skieurs vont préférer la poudreuse. Toutefois, la poudrerie nuit à la visibilité lorsqu’on se déplace en voiture. Si vous vous déplacez à pied quand il y a de la neige fondante, il est nécessaire de porter des bottes imperméables.

Pour vérifier votre maitrise du vocabulaire en gras, faites le jeu-questionnaire suivant!

 

Advertisements
Image

Le temps d’accrocher ses patins?

Le thème de cette semaine est une activité bien populaire en hiver : le patinage. Pour connaitre les endroits où patiner à Québec ainsi que le lexique associé à ce sport, lisez les lignes suivantes.

Jusqu’à la fin des années 90, il était possible de patiner sur la rivière Saint-Charles, à Québec. Cette activité faisait la joie de beaucoup de patineurs, mais n’était plus sécuritaire. À défaut de restaurer le patinage sur la rivière, la Ville de Québec entretient plusieurs patinoires extérieures accessibles gratuitement à tous. Pour obtenir une liste complète des installations, vous pouvez consulter le site de la ville.

Certaines patinoires ont une plage horaire réservée au patinage de vitesse et au hockey, mais le reste du temps, il n’est pas nécessaire d’être vite sur ses patins pour s’amuser sur la glace. On utilise l’expression « être vite sur ses patins » pour décrire quelqu’un qui patine rapidement (sens littéral) ou qui réagit rapidement dans plusieurs situations (sens figuré).

Généralement, on peut patiner de novembre à mars. Toutefois, cette activité dépend beaucoup des conditions climatiques. En effet, quand le temps est trop doux ou qu’il pleut, l’entretien de la glace est plus difficile, même avec une surfaceuse. Avec les températures que nous avons cette semaine, pensez-vous qu’il est temps d’accrocher ses patins?  À la fin de sa carrière, un hockeyeur « accroche ses patins » (c’est-à-dire qu’il prend sa retraite). Pour ma part, j’ai l’intention de ressortir mes patins l’année prochaine, parce ce que c’est une si belle façon de profiter de l’hiver.

Pour vérifier votre maîtrise du vocabulaire du patinage, vous pouvez faire ce petit test.

Image

Accrochez votre tuque, et votre effigie!

Cette semaine, Bonhomme (voir la photo ci-dessus) est à l’honneur sur Le blogue des étudiants : c’est du 26 janvier au 11 février 2018 que se déroule la soixante-quatrième édition du Carnaval de Québec.

Le Carnaval de Québec est un événement très attendu chaque année dans la capitale. Les festivités commencent par le couronnement de la reine du carnaval et la cérémonie d’ouverture. Il s’en suit une programmation renouvelée d’année en année, que l’on trouve sur le site internet du carnaval.

Si vous y allez, il vous faudra attacher votre tuque (au sens propre et figuré), car les activités offertes auront de quoi vous décoiffer et vous surprendre. De plus, pour accéder à tous les sites,  vous devrez vous procurer l’effigie du carnaval (laissez-passer en plastique qui représente Bonhomme) et l’accrocher à vos vêtements.

Des vêtements, on doit en porter plusieurs couches pour être confortable au carnaval d’hiver, entre autres pendant les défilés de nuit. Il est nécessaire de s’habiller en pelures d’oignon, sans oublier de se mettre une tuque sur la tête, des mitaines aux mains, et pour les plus motivés, une ceinture fléchée autour de la taille.

Ainsi parés, vous êtes prêts pour la plus grande fête d’hiver au monde dans la belle Ville de Québec.

© Photo de Francis Gagnon

Image

La dernière semaine avant Noël

Noël est à notre porte. Les uns ont déjà terminé leurs préparatifs des fêtes, alors que les autres les commencent à peine. Si vous êtes de ceux qui doivent aller au centre commercial, armez-vous de patience parce que les magasins sont bondés. Toutefois, tout y est pour nous mettre dans l’ambiance : la musique, les décorations, l’agitation. Les rues de Québec, elles, sont tout illuminées, et enneigées. Eh oui, la tempête de neige de la semaine dernière nous a assuré un Noël blanc.

C’est la dernière semaine avant Noël et aussi la dernière semaine du Marché de Noël allemand de Québec. Si vous n’y êtes pas encore allés, les exposants vous attendent dans leurs cabanes en bois. Vous y trouverez des idées cadeaux, ainsi que des choses à boire ou à manger. Moi, la semaine dernière, j’ai gouté à un bon vin chaud qui m’a réchauffée un peu. Pour les frileux, le Marché de Noël du Vieux-Port est une bonne option. On y trouve des produits du terroir, et ce , bien au chaud à l’intérieur.

Avez-vous remarqué les mots en gras? Portez attention à l’ordre des mots. On dit la semaine dernière ou la dernière semaine selon le contexte. L’adjectif « dernier » est placé après le nom quand il est question de la période (semaine, mois, année…) qui vient de s’écouler. Si on parle de la semaine dernière, il s’agit de la semaine du 10 au 16 décembre. Toutefois, l’adjectif « dernier » est placé avant le nom dans les autres situations, entre autres quand il est le contraire de l’adjectif « premier ». Par exemple, le Marché de Noël allemand dure cinq fins de semaine; la première fin de semaine était du 23 au 26 novembre, la dernière fin de semaine sera du 21 au 23 décembre.

Quoi qu’il en soit, c’est Noël lundi prochain. Le prochain article sera donc pour souhaiter un joyeux Noël.

Marie-Michèle

Image

Fait-il froid ou très froid aujourd’hui?

Avec les temps doux que nous avons connus cet automne au Québec,  le froid d’aujourd’hui a paru brutal à plusieurs d’entre nous. Toutefois, rappelons-nous que c’est une question de perspective.

Les températures d’aujourd’hui sont basses par rapport aux moyennes de saisons, mais l’hiver et le froid n’ont pas dit leur dernier mot. En janvier et en février, cinq degrés au-dessous de zéro avec de faibles averses de neige, ce n’est vraiment pas de quoi faire les manchettes. Le même bulletin météo le 10 novembre fait jaser. Ici, à École Québec Monde, les étudiants se sont pratiqués à parler de la météo en disant qu’il faisait froid, ou très froid.

Il faut aussi dire qu’il peut y avoir un grand écart entre la température affichée sur le thermomètre et la température ressentie. Avec le vent et l’humidité, il fait moins quinze en ce moment, ce qui peut en faire grelotter quelques-uns ou en réjouir d’autres. En effet, les prémisses de l’hiver enchantent ceux qui attendent cette saison avec impatience chaque année.

On dit que l’hiver, on l’aime ou on le déteste. Et vous, vous l’aimez ou pas?

Votre blogueuse,

Marie-Michèle.

 

Image

La fameuse tempête du mois de mars est derrière nous! 

Du moins, nous l’espérons…

Ce sera bientôt le printemps à Québec et, à ce moment-là, il faudra bien que la nature trouve un moyen de faire disparaître toute cette neige! En attendant, on sort nos pelles et notre courage!

Quelle quantité de neige est-il tombé sur la ville de Québec en ces 14 et 15 mars croyez-vous?

Voici quelques photos pour vous permettre de mieux deviner.

Bonne chance!

Des routes glissantes dans un décor blanc

Le quartier Saint-Jean-Baptiste bien enneigé

La Rue Saint-Jean ensevelie

Un feu clignotant bien embêtant

Des citoyens marchant dans les rues

Une pauvre voiture sous la neige