Image

Pas, point, guère, rien, personne

Cette semaine, sur le blogue des étudiants, apprenez d’où vient la négation avec l’adverbe « pas » en français.

Saviez-vous que le mot « pas » avait plusieurs sens (des homonymes)? D’une part, l’adverbe «pas» indique la négation. D’autre part, le nom « pas » désigne entre autres l’action d’avancer un pied en marchant, ainsi que la trace laissée par le pied sur la neige ou la terre. Vous trouvez peut-être ces deux sens très différents. Pourtant, ils sont bien liés. Voyez pourquoi!

À une certaine époque, l’adverbe « ne » suffisait à exprimer la négation. Puis, on l’a accompagné de la plus petite unité de l’élément absent pour renforcer la négation. En ce sens, « il ne boit goutte » signifiait que la personne ne buvait pas une seule goutte, et « il ne mange miette » voulait dire que la personne ne mangeait même pas une miette. Pour ce qui est de « je ne marche pas », cela signifiait qu’aucun pas n’avait été fait. Or l’usage de «pas» s’est généralisé et on l’utilise aujourd’hui avec tous les verbes comme adverbe de négation.

De plus, lorsque les gens s’expriment spontanément, ils laissent tomber le mot « ne ». Donc, on a d’abord dit « je ne couds », puis « je ne couds point ». La forme standard est maintenant « je ne couds pas », mais les gens disent souvent « je couds pas ». C’est curieux comme les langues évoluent, vous ne trouvez pas?

Pour tester votre connaissance des phrases négatives, faites le test suivant!

 

Publicités
Image

Québec au temps des amérindiens

En 2018, nous utilisons le toponyme « Québec » pour parler de notre ville et de notre province. Voyons comment nous en sommes arrivés là!

La ville

Avant la colonisation, il y avait un village iroquois à l’emplacement actuel de Québec. Ce village s’appelait Stadaconé. Toutefois, les Européens ont nommé la ville autrement. C’est le mot algonquin « Québec» qui est resté.

Le mot « Québec » signifie  « passage étroit » : si vous regardez sur une carte, vous pouvez voir que le fleuve se rétrécit à Québec. Les explorateurs français pensaient que l’endroit s’appelait « Québec », mais en fait les Algonquins utilisaient ce mot pour décrire la géographie (ou plutôt l’hydrographie).

L’orthographe du lieu a changé au fil du temps. On l’a déjà écrit « Quebecq » et « Kébec. Aujourd’hui, l’orthographe officielle est « Quebec » en anglais et « Québec » en français. N’oubliez pas l’accent aigu!

La province

À une époque, les termes «Nouvelle-France» et « Canada »  (du mot «kanata» qui signifie « village» en langue huronne) désignaient le territoire qui est devenu le Québec.  Les mots «Bas-Canada» et «Canada-Est» ont également déjà été utilisés avant la confédération. Pour en savoir plus sur l’origine des toponymes au Canada, consultez ce lien.

Et comment on fait pour savoir s’il est question de la ville ou de la province de Québec? Si vous connaissez la réponse, partagez-la dans un commentaire!