Image

Un «petit» nouveau à l’école

Cette semaine, sur le blogue des étudiants, il est question d’une oeuvre d’art nouvellement arrivée dans notre belle école. Elle s’ajoute à la petite collection déjà exposée sur nos murs.

L’oeuvre en question est un mât totémique réalisé par Jacques Sylvain. Ce mât est inspiré d’une légende haïda qui s’intitule « Corbeau qui vole la lumière ». Le travail de l’artiste vise à rendre hommage à la culture haïda, les Haïdas étant un peuple amérindien de la côte ouest du Canada et des États-Unis.

Comme les mâts totémiques haïdas, le mât exposé à École Québec Monde est décoré de représentations animales et humaines. Si vous regardez attentivement, vous pouvez voir plusieurs figures représentées : le corbeau, la tortue, la terre, la mère et l’enfant ainsi que l’homme.

Ces figures sont tirées de la légende qui a inspiré l’artiste. « Corbeau qui vole la lumière » est un mythe à thème cosmologique, c’est-à-dire qu’il tente d’expliquer l’origine et la formation de l’univers. Plus précisément, cette légende raconte de manière surnaturelle comment le soleil, la lune, les étoiles et la lumière ont fait leur apparition sur la terre.

Advertisements
Image

Nouvelle administratrice

social-media-2537391_960_720Ce message a pour objectif de me présenter comme nouvelle administratrice du blogue des étudiants. Si vous avez étudié à L’École Québec Monde dans les trois dernières années, vous m’avez sans doute déjà rencontrée. Je m’appelle Marie-Michèle et j’adore la langue française.

Comme vous pouvez le remarquer, le prénom « Marie-Michèle » est un mot composé, c’est-à-dire qu’un trait d’union unit plusieurs mots pour en faire une unité lexicale. Il peut parfois être difficile de savoir si un trait d’union est nécessaire. De plus, pour bien utiliser les mots composés, il faut savoir les accorder. Pour en savoir plus sur le pluriel des mots composés, consultez la Banque de dépannage linguistique.

Image

Bienvenue de nouveau à École Québec Monde!

Nous sommes très fiers de vous présenter les tout nouveaux locaux D’ÉQM en primeur sur le blogue des étudiants!

L’école compte maintenant 8 salles de classe lumineuses et aérées, 4 salles de bain réservées aux étudiants, 3 bureaux administratifs et 1 grande cuisine moderne.

Voici quelques photos en attendant de vous y voir et revoir! Nous avons toutes et tous très hâte de vous la présenter en personne!

L’avenir d’ÉQM est plus glorieux que jamais! Merci de croire en nous!

À bientôt!

 

 

 

 

Le français langue étrangère mis à l’honneur

Un article du magazine 1843 paru ces dernières années et dont le titre était «Wich is the best language to learn?» a attiré mon attention cette semaine. Son auteur, Robert Lane Greene[1], est un journaliste américain s’intéressant aux politiques du langage.

Ce dernier avance que l’apprentissage d’une langue étrangère est des plus pertinents, tant pour des raisons intellectuelle que pratique ou économique. Apprendre une langue étrangère, avance-t-il, et peu importe laquelle, aide à mieux comprendre tout langage, même celui parlé couramment. Cela permet aux apprenants de concevoir le Monde avec différents modes de réflexion en faisant l’expérience, par exemple, de sa littérature dans sa version originale. Rien de plus enrichissant, en effet, que de lire l’œuvre fidèle d’un écrivain!

Et Greene indique d’ailleurs que la langue la plus utile à apprendre, selon lui et dans le monde actuel, est le français. La raison est simple ; la Francophonie compte 56 pays soit presque le tiers du nombre total de pays dans le monde. L’apprentissage du français est idéal pour les voyageurs, pour les gens du milieu des affaires et de la diplomatie, pour découvrir l’art, l’histoire, la littérature, et encore, la gastronomie à travers le globe.

Surtout, cela vous permettra de visiter notre belle ville de Québec, d’échanger avec des francophones charmants et de vivre une expérience touristique mémorable. Franchement, et comme le dit si bien monsieur Greene, «with French, vous ne regretterez rien.»

Pour lire l’article complet

[1] GREENE, You are what you speak : Grammar, grouches, language law, and the politics of identity, Delacorte Press, 2011.