Image

Québec et ses jardins

Pour célébrer le printemps comme il se doit, l’article d’aujourd’hui a pour sujet le jardinage dans la Ville de Québec. Eh oui, il est possible de jardiner en ville! Voyez comment on s’y prend.

En ville, il est bien sûr possible de jardiner dans sa propre cour, sur son balcon ou sa galerie. Avec un minimum de quatre heures d’ensoleillement et un entretien régulier, on peut obtenir de bons résultats. Cette page du magazine Coup de pouce donne d’ailleurs de bonnes astuces pour réussir son potager.

Toutefois, tout le monde ne dispose pas d’un espace chez soi pour cultiver la terre. Par conséquent, certains se trouvent une parcelle de terre dans un jardin communautaire. Sur le site de la ville de Québec, vous trouverez une description des différents types de jardins communautaires, ainsi que leur répartition par quartier.

Pour ceux qui n’ont pas envie de s’occuper d’un jardin ou d’un potager, ils ne sont pas en reste. Il y a à Québec le Jardin botanique Roger-Van den Hende, le jardin Jeanne-d’Arc, celui du Parlement, etc.  De plus, vous pouvez trouver des plates-bandes comestibles dans la ville, c’est-à-dire que des légumes et des fines herbes sont plantés au milieu des fleurs pour tous les citoyens.

Publicités
Image

Ah, toutes ces voyelles!

Quand j’étais enfant, à l’école, j’ai appris que les voyelles étaient a, e, i, o, u et y, ce qui fait 6 voyelles. Plus tard, à l’université, j’ai appris que la langue française comptait 16 voyelles. En fait, aucun de mes professeurs ne faisait erreur : le français compte 6 voyelles graphiques (les lettres) et 16 voyelles phonétiques (les sons).

Ces dernières sont décrites selon leurs caractéristiques. Premièrement, on distingue les voyelles orales des voyelles nasales. Quand l’air sort seulement par la bouche, la voyelle est orale (é, u, i, ou, eu…). Quand l’air sort par la bouche et le nez, la voyelle est nasale (in, on, un, en…). Deuxièmement, il y a des voyelles arrondies et non arrondies. Pour les voyelles arrondies, les lèvres prennent une forme ronde, comme pour donner un baiser (u, ou, eu, on…). Pour les voyelles non arrondies, les lèvres restent relâchées (i, è, an, a…). Troisièmement, la hauteur de la langue dans la bouche est une caractéristique importante. On ouvre davantage la bouche pour prononcer les voyelles mi-ouvertes ou ouvertes (a, è, on) et on ferme davantage la bouche pour prononcer les voyelles fermées (i, u, ou). Enfin, la langue peut se positionner vers l’avant de la bouche (les voyelles antérieures comme i, é, u, eu, un) ou l’arrière de la bouche (les voyelles postérieures comme ou, o, on et en).

Maintenant, un petit défi! Combien de voyelles phonétiques et de voyelles graphiques se trouvent-elles dans cette citation de l’Algérien Ahcene Ait Yahiatene  : « Une vie sans amour n’est qu’un ensemble de consonnes sans voyelles ». Répondez en commentaire!

Image

Du théâtre dans les rues

Québec est une ville où le théâtre rayonne. D’ailleurs, un événement spécial s’y déroule annuellement : le Carrefour international de théâtre.

Avec ses nombreux théâtres (le Trident, le Périscope, Les Gros Becs, la Bordée, Premier Acte…) et sa vie artistique, Québec est chaque année l’hôte de choix pour le Carrefour international de théâtre, dont la 20e édition se déroulera du 23 mai au 8 juin 2019.

Comme toujours, des lectures, des conférences, des spectacles et des chantiers/ constructions artistiques sont au rendez-vous, et vous pouvez trouver la programmation complète sur le site officiel

Parmi toutes les activités offertes, le spectacle déambulatoire extérieur Où tu vas quand tu dors en marchant est sans doute le plus populaire. Il est renouvelé tous les deux ans, et chaque nouvelle version est présentée dans un lieu différent. Cette fois, c’est le long de la rivière Saint-Charles, entre le secteur Pointe-aux-lièvre et le Parc Victoria, que le spectacle aura lieu. Ne manquez pas ce rendez-vous annuel, c’est gratuit!

Pour vous amuser avec les mots de même famille, comme « annuellement », « année », « an » et « annuel », faites ce jeu questionnaire.

 

Image

En mai, fais ce qu’il te plait

Aujourd’hui, en date du 30 avril 2019, il est question du mois de mai à notre porte et des dictons pour parler de la météo.

Saviez-vous que chaque mois a son dicton? Au mois d’avril, pour que je m’habille chaudement et que je ne prenne pas froid, ma grand-mère me disait toujours : «En avril, ne te découvre pas d’un fil. En mai, fais ce qu’il te plait». Cela signifie que dès demain, le premier mai, il devrait faire assez chaud pour que nous puissions porter ce que nous souhaitons.

Vous avez des doutes? Moi aussi puisque les prévisions pour demain sont de 5°C à Montréal, 9°C à Québec, 4°C à Gatineau et 7°C à Sherbrooke. Au Québec, il faut donc parfois se couvrir en mai.  Pour juin, espérons du beau temps, car selon le dicton, le contraire est mauvais signe pour le reste de l’année : « Juin froid et pluvieux, tout l’an sera grincheux».

Si vous voulez connaitre les autres dictons de la météo, faites une recherche et écrivez le dicton du mois de votre choix en commentaire.

Bon mois de mai chers abonnés!

Ps. Vous avez remarqué les rimes?

 

Image

Votre blogueuse à Berlin

Dans les prochaines lignes, je vous parlerai de mon aventure à Berlin. Vous verrez ce que j’y ai trouvé d’intéressant pour les francophones et les francophiles.

D’abord, en me promenant dans les rues et en parlant avec les gens, j’ai pu remarquer que des mots du français étaient utilisés en Allemagne. Par exemple, le mot allemand « die Allee » est un emprunt du mot français « l’allée » ( chemin / passage ). À Berlin, on peut marcher sur Karl-Marx-Allee, sur Frankfurter Allee et sur bien d’autres allées.

Toujours en me promenant dans la ville, j’ai pu voir deux cathédrales côte à côte. Sur la photo ci-dessus, vous pouvez admirer la cathédrale de Berlin, laquelle se trouve juste à côté de la cathédrale française de Berlin. Le détour vaut la peine.

Puis, grâce au bouche à oreille, j’ai appris qu’il y avait un « Stammtisch » du Québec à Berlin.  Dans les endroits où on parle allemand, un «Stammtisch» est un rassemblement autour d’une table dans un bar ou un café pour discuter et se retrouver. Il est donc facile de rencontrer des Québécois à Berlin si on sait où aller.

Je sais aussi qu’aujourd’hui, le 30 mars 2019, se déroulera ici la Fête des Francophonies 2019, dans le cadre de la Semaine internationale de la Francophonie. Lors de cette fête, la Maison des Francophonies de Berlin sera inaugurée. Cette maison est un projet du Centre Français de Berlin pour valoriser la langue française dans sa diversité.

Maintenant, je vais aller à la boulangerie et dire : «Ein Croissant bitte!».

 

 

Image

Dormir pour mieux apprendre

Aujourd’hui, sur le blogue des étudiants, un petit truc pour maximiser votre temps d’étude du français : dormir.

Vous savez sans doute déjà qu’il est important de bien dormir avant un examen ou une journée en classe. Toutefois, saviez-vous qu’il est aussi important de bien dormir après avoir étudié?

Et oui, c’est pendant le sommeil que le cerveau organise l’information et que l’apprentissage se fait réellement. Des études ont montré que plus le temps est court entre l’étude et le sommeil, meilleure est la rétention de l’information. Attention! Vous devez tout de même être suffisamment en forme pour vous concentrer.

Vous pourriez mieux rentabiliser votre temps d’étude du français en vous exposant un peu à la langue juste avant de vous coucher. Voici des idées :

  • Réviser des mots de vocabulaire.
  • Faire quelques exercices.
  • Écouter des enregistrements, une émission ou une vidéo en français.
  • Lire en français.

Vous avez d’autres idées? Partagez vos trucs pour apprendre le français en commentaire! Vous pouvez aussi faire ce test pour vérifier votre compréhension en lecture.

Image

Les Québécois et la St-Valentin

En ce jeudi, sur le blogue des étudiants, parlons de la St-Valentin au Québec. Est-ce une fête populaire ici? Comment la célèbre-t-on? Une entreprise de recherche marketing s’est penchée sur ces questions.

Écoutez la vidéo suivante, diffusée sur TVA Nouvelles, pour en apprendre davantage sur la St-Valentin au Québec. Ensuite, répondez aux questions ci-dessous .

  1. Quel pourcentage des Québécois fêtent la St-Valentin?
  2. Selon la vidéo, quelle est la différence entre les Québécois et les Québécoises en ce qui concerne  le repas de St-Valentin?
  3. Est-ce que les Québécois vont moins au restaurant qu’avant pour la fête des amoureux?
  4. Qu’est-ce que les commerçants peuvent faire pour faire de meilleures ventes à la St-Valentin?

Inscrivez vos réponses en commentaire pour obtenir une rétroaction!