Image

C’est Noël!

En ce jour bien spécial, École Québec Monde vous adresse ses vœux chaleureux et vous propose un Noël multisensoriel.

  • L’ouïe : Ouvrez grandes vos oreilles aux chants de Noël et aux rires des invités.
  • L’odorat : Humez le sapin de Noël et les aromates qui émanent de la cuisine.
  • La vue : Appréciez le sourire des gens que vous aimez et profitez des rues et des maisons illuminées.
  • Le goût : Dégustez de délicieux plats préparés avec amour.
  • Le toucher : Serrez vos proches dans vos bras et déballez vos cadeaux avec gratitude.

Profitez-en bien!

 

Advertisements
Image

Quoi faire à Québec en fin de semaine?

Cet article a pour but de faire un survol des évènements spéciaux ayant lieu à Québec en fin de semaine. Vous verrez qu’il y en a pour tous les gouts!

Festival des insectes : L’Aquarium de Québec est l’hôte du Festival des insectes en fin de semaine. Il s’agit de la quatrième édition du festival, lors duquel petits et grands peuvent admirer une impressionnante collection de spécimens vivants ou naturalisés. Il est même possible de toucher à ces petites bestioles. Pour les détails, cliquez ici.

La Grande Braderie de mode québécoise : Pour les amateurs de mode, c’est sur la rue Dalhousie qu’il faut se rendre du 20 au 22 avril. Vous y trouverez des créations québécoises à prix réduit. C’est économique et c’est une bonne façon d’encourager les créateurs de la province. Pour avoir l’adresse exacte, consultez cette page.

Salon Cours et Jardins : Avec le printemps qui s’installe (très lentement), vous pensez peut-être à l’aménagement de vos parterres. Le Salon Cours et Jardins est un bon endroit pour trouver de l’inspiration et des conseils. C’est du 19 au 22 avril que Floralies Jouvence accueille les exposants. Jetez donc un coup d’œil à la programmation!

Il y a aussi l’exposition sur Alberto Giacometti, que vous pourriez voir au Musée national des beaux-arts du Québec, sans oublier le Salon Maternité Paternité qui se déroule au Centre de foires de Québec. Bref, il n’y a pas de quoi s’ennuyer!

Bonne fin de semaine!

 

 

Image

Le lien entre la prononciation et la compréhension orale – Partie 1

Les lignes qui suivent ont pour sujet certaines particularités du français à l’oral. Ces particularités font qu’il est parfois difficile pour les apprenants du français langue étrangère de comprendre ce qu’on leur dit.

Si le français n’est pas votre langue maternelle, vous ne reconnaissez peut-être pas des mots que vous connaissez pourtant. Rassurez-vous, ce n’est pas surprenant! Aujourd’hui, je vais vous expliquer deux traits de la prononciation en français qui font de la compréhension orale un défi.

Les lettres muettes : Il y a beaucoup de lettres qu’on écrit, mais qu’on ne prononce pas, surtout à la fin des mots. C’est important de connaitre les lettres muettes pour mieux prononcer et comprendre le français. Par exemple, la phrase « Ils vivent près de Montréal » se dit en fait « Il viv prè de Monréal ». Pour plus d’informations sur les lettres muettes en français, vous pouvez consulter la page d’alloprof sur le sujet.

Le « e » instable (« e » caduc) : Il y a plusieurs situations, en français, où le « e » est muet. Quand on étudie le  « e » instable, on étudie les règles pour savoir quand le son « e » doit être prononcé (maintien) et quand il n’est pas prononcé (chute). Pour résumer les règles, le « e » à la fin d’un mot chute presque toujours, mais le « e » au milieu d’un mot chute seulement quand il y a une seule consonne avant et une seule consonne après. Par exemple, dans le mot « gouvernement », le « e » en gras est maintenu, parce qu’il y a deux consonnes avant.

Bref, entre ce qu’on écrit et ce qu’on dit, il peut y avoir quelques différences. C’est pourquoi il est important de s’habituer à ces petites transformations. Avec un peu de pratique, on y arrive très bien.

Maintenant, un petit test! Dites-moi combien de lettres muettes il y a dans la phrase suivante : « L’hôtesse a pris son temps pour répondre à la porte.» Connaissez-vous la réponse?

 

Image

Fait-il froid ou très froid aujourd’hui?

Avec les temps doux que nous avons connus cet automne au Québec,  le froid d’aujourd’hui a paru brutal à plusieurs d’entre nous. Toutefois, rappelons-nous que c’est une question de perspective.

Les températures d’aujourd’hui sont basses par rapport aux moyennes de saisons, mais l’hiver et le froid n’ont pas dit leur dernier mot. En janvier et en février, cinq degrés au-dessous de zéro avec de faibles averses de neige, ce n’est vraiment pas de quoi faire les manchettes. Le même bulletin météo le 10 novembre fait jaser. Ici, à École Québec Monde, les étudiants se sont pratiqués à parler de la météo en disant qu’il faisait froid, ou très froid.

Il faut aussi dire qu’il peut y avoir un grand écart entre la température affichée sur le thermomètre et la température ressentie. Avec le vent et l’humidité, il fait moins quinze en ce moment, ce qui peut en faire grelotter quelques-uns ou en réjouir d’autres. En effet, les prémisses de l’hiver enchantent ceux qui attendent cette saison avec impatience chaque année.

On dit que l’hiver, on l’aime ou on le déteste. Et vous, vous l’aimez ou pas?

Votre blogueuse,

Marie-Michèle.

 

Image

Une saison, une recette!

L’automne est arrivé et il est temps de le célébrer en dégustant un des meilleurs mets  du Québec! Cette semaine, on vous propose une recette de bouilli! À vos fourchettes!

Ingrédients

  • 2 cuillères à soupe d’huile végétale
  • 1 rôti de palette de bœuf d’environ 3 kg coupé en cubes
  • 1 bloc de lard salé coupé en cubes
  • 2 petits oignons blancs émincés grossièrement
  • 3 tasses de bouillon de bœuf
  • 1 bière rousse
  • 1/2 chou vert coupé en tranches grossières
  • 1 navet moyen coupé en cubes
  • 8 pommes de terre grelots coupées en deux
  • 8 carottes nantaises nettoyées entières
  • 2 tasses de haricots verts et jaunes nettoyés
  • 8 branches de thym frais
  • 3 feuilles de laurier
  • 12 baies de genièvre écrasées
  • Sel et poivre, au goût

 

Accompagnements

  • Pain de campagne, au goût
  • Cornichons, au goût
  • Moutarde de Dijon ou à l’ancienne, au goût
  • Persil plat haché, au goût
  • Vinaigre blanc, au goût
  • Fleur de sel et poivre du moulin, au goût

 

Dans une grande cocotte, faites revenir toute la viande de 5 à 10 minutes dans l’huile végétale à feu élevé pour qu’elle dore. Réduisez le feu et ajoutez les oignons. Faites fondre l’oignon et la viande quelques minutes.

Ajoutez ensuite le bouillon de bœuf et la bière en vous assurant bien de gratter le fond de la cocotte pour récupérer les saveurs. Déposez le thym, le laurier et les baies de genièvre. Poivrez seulement. Laissez mijoter très doucement à couvert pendant 45 minutes.

Ajoutez maintenant le navet et laissez mijoter le tout 20 minutes. Ajoutez ensuite les carottes, les pommes de terre et le chou. Attendez 15 minutes cette fois avant d’ajouter les haricots. Laissez mijoter encore 10 minutes puis servez avec les accompagnements recommandés. De cette façon, vos légumes seront croquants et votre viande juteuse.

Bon appétit!

Bon automne!

Image

Bonne fête du Travail!

Ni étudiant(e) ni professeur(e) ne viendra à l’école lundi prochain. Connaissez-vous la raison de cette absence générale?

Le premier lundi du mois de septembre est un jour férié et chômé par les habitants du Canada et des États-Unis ; c’est la fête du Travail. Dans le reste du monde, elle se célèbre généralement le 1er mai. En Amérique du nord, il y a une distinction entre la fête du Travail et la fête des Travailleurs qui est la journée internationale de célébration de la classe ouvrière.

La fête du Travail souligne plutôt la rentrée scolaire et la fin des vacances d’été. Elle ne symbolise pas d’événements historique ou politique comme le fait la fête des Travailleurs.

L’idée d’avoir un congé juste avant le retour au travail ou à l’école est une excellente idée, vous ne trouvez pas?

 

Image

Le fleuve Saint-Laurent comme vous ne l’avez jamais vu!

Plusieurs étudiants de l’école sont très heureux d’effectuer leur séjour à Québec au même moment où se donnent les Grands Feux Loto-Québec.

Le thème de cette année est plus que festif et souligne en grand le 150ème anniversaire de la confédération du Canada. En effet, les six représentations à saveur musicale de LA DANSE S’INVITE SUR LES QUAIS ET DANS LES AIRS ! revisitent de grands styles par des prestations pyromusicales saisissantes!

Ce soir, le mercredi 9 août dès 21h, enfilez votre chemise carreautée et venez danser aux rythmes de la musique traditionnelle du pays sur la Terrasse Dufferin et autres emplacements de choix!

Avez-vous déjà participé à cet événement haut en couleurs et en musique?