Image

En bleu et blanc pour la Fête nationale!

Comme chaque année, nous célébrons le 24 juin la Fête nationale du Québec, aussi appelée la Saint-Jean-Baptiste. Cette fête, dont les origines païennes soulignaient le solstice d’été, comporte son lot de traditions.

Le titre de l’article l’indique, il est de mise de porter les couleurs du Québec, soit du bleu royal et du blanc. Tout accessoire ou maquillage représentant la fleur de lys est aussi le bienvenu, tout comme un drapeau du Québec.

Ainsi vêtus, certains se rendent le 23 juin à un grand spectacle. À Québec, le spectacle de musique a toujours lieu sur les plaines d’Abraham et met en vedette des artistes québécois. À Montréal, le spectacle a eu lieu cette année au nouvel amphithéâtre du parc Jean-Drapeau.

Le feu de joie fait aussi partie des traditions de la Saint-Jean. Que ce soit sur un terrain municipal ou privé, les Québécois se réunissent autour d’un feu pour parler, prendre un verre (ou deux) et chanter des chansons québécoises. On agrémente souvent la soirée de quelques feux d’artifice.

Enfin, après avoir bien fêté la nuit du 23 au 24 juin, les gens peuvent se reposer puisque le 24 juin est férié.

Bonne Saint-Jean!

Image

Québec et ses jardins

Pour célébrer le printemps comme il se doit, l’article d’aujourd’hui a pour sujet le jardinage dans la Ville de Québec. Eh oui, il est possible de jardiner en ville! Voyez comment on s’y prend.

En ville, il est bien sûr possible de jardiner dans sa propre cour, sur son balcon ou sa galerie. Avec un minimum de quatre heures d’ensoleillement et un entretien régulier, on peut obtenir de bons résultats. Cette page du magazine Coup de pouce donne d’ailleurs de bonnes astuces pour réussir son potager.

Toutefois, tout le monde ne dispose pas d’un espace chez soi pour cultiver la terre. Par conséquent, certains se trouvent une parcelle de terre dans un jardin communautaire. Sur le site de la ville de Québec, vous trouverez une description des différents types de jardins communautaires, ainsi que leur répartition par quartier.

Pour ceux qui n’ont pas envie de s’occuper d’un jardin ou d’un potager, ils ne sont pas en reste. Il y a à Québec le Jardin botanique Roger-Van den Hende, le jardin Jeanne-d’Arc, celui du Parlement, etc.  De plus, vous pouvez trouver des plates-bandes comestibles dans la ville, c’est-à-dire que des légumes et des fines herbes sont plantés au milieu des fleurs pour tous les citoyens.